Accueil » Informatique

Les imprimantes 3D : vers une nouvelle révolution industrielle ?

21 novembre 2012 Pas de commentaire

Imaginez une machine pouvant transformer vos dessins en objet. Science-fiction ? C’est aujourd’hui possible, et bientôt accessible au grand public avec les imprimantes 3D.

Le principe est simple : vous réalisez un dessin de l’objet que vous souhaitez représenter en 3D à l’aide d’un logiciel CAO, choisissez les matériaux de fabrication, puis lancez le fichier à votre imprimante 3D. L’imprimante découpe le fichier 3D en tranches d’images correspondant à chaque couche du dessin, puis produit l’objet en superposant de très fines couches de matière réalisées à partir d’une poudre du matériau, d’un liant et d’encre si le modèle est en couleur. Les couches de matière fusionnent pour former l’objet en 3 dimensions : on parle d’un processus additif, qui superpose des couches en 2D. Le fonctionnement est finalement assez proche de celui de l’imprimante couleur laser que vous avez au bureau comme l’imprimante couleur laser HP Color LaserJet Professional CP5225dn par exemple.

Cette technologie n’est pas récente : elle a été inventée en 1986 par Charles Hull, un chercheur du Massachussetts Institute of Technology. Depuis, les imprimantes 3D ont trouvé de nombreuses applications dans différentes industries, pour la fabrication rapide de prototypes pour des nouveaux produits ou des pièces détachées. En particulier, les imprimantes 3D sont utilisées dans l’aéronautique, l’architecture, l’industrie automobile ou dans le domaine de la médecine orthopédique pour fabriquer des prothèses.

Peut-on potentiellement tout fabriquer avec une imprimante 3D ? Aujourd’hui, ce n’est pas encore possible, mais un responsable de GE aviation a déclaré que dans les prochaines décennies, 50% des moteurs d’avions seront fabriqués à partir de la technologie additive.

Jusqu’à récemment, les particuliers n’avaient pas accès à ce procédé coûteux, mais la baisse récente des prix et le développement de solutions en open-source démocratise une technologie qui pourrait s’avérer révolutionnaire. Un modèle à 400€ est désormais accessible, et à partir de 1000€, on arrive à des modèles d’assez bonne qualité. Et si le nombre de particuliers possédant une imprimante 3D est très limité, il existe des structures visant à rendre accessible cette technologie : les fab labs. Ce sont des laboratoires partagés qui proposent la création et l’impression d’objets en petites quantités. L’idée est de permettre à n’importe qui de réaliser son prototype, de voir son idée se concrétiser sous ses yeux. Une petite révolution pour les designers et les entrepreneurs en début de projet !

Soyons un peu utopistes, et imaginons : que se passerait-il si les imprimantes 3D atteignaient un large public ? On devine facilement les possibles bouleversements pour l’industrie. La technologie apportée par les imprimantes 3D est considérée par beaucoup comme « disruptive », c’est à dire de rupture, car elle a le potentiel de changer radicalement nos modes de production. Si chacun peut produire depuis chez soi les objets qu’il souhaite, on peut renverser un système de production de masse basé sur le moindre coût et les économies d’échelle, et mettre en avant la créativité, la personnalisation et des quantités de production parfaitement adaptées à la demande. Les entreprises pourraient vendre des plans permettant aux particuliers d’imprimer les objets depuis chez eux, et n‘importe qui, avec un minimum de connaissance du dessin informatique, pourrait imaginer et produire ses propres objets. Autre point important, celui de la réparation des produits. Votre tasse préférée est cassée ? Créez-en une nouvelle, identique, avec une imprimante 3D ! Et dans un futur plus ou moins proche, on peut imaginer remplacer facilement des composants d’un appareil en les reproduisant via une imprimante 3D. C’est le rêve de la réappropriation par l’homme de l’industrie.

Malgré les blocages encore existants autour des imprimantes 3D, cette technologie n’a pas fini de faire parler d’elle. Les applications sont nombreuses et nécessitent surtout du temps pour voir le jour. Si vous avez l’impression de nager en pleine fiction, rappelez-vous qu’il y a 30 ans, il nous était impensable d’imaginer les applications qu’auraient internet et les télécommunications dans nos vies.

Laisser votre réponse

Ajouter votre comment ci dessous, ou laisser un trackback depuis votre site. Vous pouvez aussi vous inscrire aux commentaires grace a notre flux RSS.

Restez courtois, en rapport avec l'article, pas de spam !

Vous pouvez utiliser ces balises html :
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>